SHIFTING EXPECTATIONS

Shiftingexpectations

 

SHIFTING EXPECTATIONS EST UN PROJET DE COLLABORATION ENTRE L'ARTISTE DANOIS FRANS JACOBI ET L'ARTISTE SENEGALAIS AMADOU KANE SY

SHIFTING EXPEXTATIONS FAIT PARTIE DU PROJET FACE A FACE QUI A EU LIEU ENTRE JANVIER ET SEPTEMBRE 2010 AUSSI BIEN A COPENHAGUE QU'A JOAL FADIOUTH, SOUS LA DIRECTION ARTISTIQUE DE MICHELLE EISTRUP ET DE KAN-SI.

DANS LE DISCOURS OFFICIEL DE L'HISTOIRE DE L'ART ET DE L'ART POST COLONIAL , L'AUTRE EST LE PLUS SOUVENT PERCU COMME ETANT LE NON OCCIDENTAL. PAR CONTRE ET PAR EXEMPLE, EN AFRIQUE, L'OCCIDENTAL EST NATURELLEMENT L'AUTRE POUR LES AUTOCHTONES.

Lire la suite : SHIFTING EXPECTATIONS

LA MOSAIQUE ALTERNATIVE

mart Chambless mural 020LA MOSAIQUE ALTERNATIVE

MUHSANA ALI ET KAN-SI

Par definition la mosaique est constituée de plusieurs éléments mis ensemble pour bien rayonner ensemble.

La mosaique alternative l'est encore plus. Elle n'a de sens que si elle a été éxécutée collégialement avec l'implication et la participation de la plupart des personnes qui vivent dans l'environnement immédiat du lieu où cette mosaique alternative sera faite.

 

Lire la suite : LA MOSAIQUE ALTERNATIVE

''DERRIERE LE MASQUE''

 

Projetbehind1La visibilité récurrente de deux visages, deux personnages (si l’on veut) fait référence a la dualité, voire le dialogue qui s’établit  dans les relations humaines.
Cela est aussi vrai dans le décalage, la distance entre ce qu’on est réellement et comment on se présente devant l’autre.
On se fabrique un visage d’emprunt comme on porte un masque pour aller vers l’autre.
On le compose en fonction du contexte et de la nature du commerce humain qui va s’instaurer.
Quand on se situe sous l’angle de la vie dans la cité, il est toujours question d’un jeu de dupe caractérisé par la duplicité des rôles dans le contrat social.

 

Lire la suite : ''DERRIERE LE MASQUE''

''LE PONT DES REGARDS''

ProjetlepontderegardsLE PONT DES REGARDS

Ce projet artistique traite essentiellement du regard que l'on pourrait avoir sur l'autre et par incidence, de celui que l'autre aussi porterait sur nous .

Le tourisme apporte tout, du bon évidemment , comme du moins bon, du dérangeant, voire, de l'indécent .

Il s'agit aujourd'hui d'offrir l'opportunité aux populations d'ici, d'inverser les rôles en photographiant les touristes.

On change les sujets et les cibles des appareils photos. La perspective change. Cela devra faire réfléchir sur les attitudes, les manières de se présenter devant l'autre .

Faire réfléchir sur la façon de représenter l'autre qui ne serait en fait, qu'autre soi-même, mais juste apparemment différent .

Amadou Kane Sy (décembre 2003)
BP : 15426 Dakar-Fann Sénégal

 

Lire la suite : ''LE PONT DES REGARDS''

''ADOUNA POTOU NDAA LA…''

Nuit des musee-ATR credit Yann Peucat

"Adouna potou ndaa la ....kou naan diokh sa moroom"

"Le monde est un pot d'eau, vous vous en servez pour boire et ensuite vous le passez à votre voisin pour qu'il en fasse de meme..."

C'est une mise en exergue d'un moment spécifique, il s'agit maintenant de passer le temoin à l'autre , à tous les autres qui sont aussi porteurs de la vision contextualisée qu'ils ont du monde qui nous appartient tous, essentiellement !

Il est de notre responsablité "morale" de ne pas occulter le recours vers un futur plus souriant, parce que porteur d'énergies réellement bénéfique et salvatrices à l'etre humain.

 

Lire la suite : ''ADOUNA POTOU NDAA LA…''

" HOMMAGES AUX VOIX "

DSC 3193

 

C’est une recherche à propos des espaces symboliques de l’indignation et de la contestation au Sénégal. Il s’agit d’une quete sous forme de portraits anonymes où les accidents prennent leur place dans le processus de création tout comme les citoyens prennent les rues et les places publiques . Une traduction illustrée des mots attrappés dans l’air de la contestation . Un des aspects fondamentaux de cette recherche c’est le role de l’oralité dans la construction des slogans qui ont ponctués les conflits électoraux récents au Sénégal.

Des manifestes de bataille qui ont permis de circonscrire psychologiquement l’ennemi avec des concepts populaires issus des arènes de la lutte sportive sénégalaise.

Lire la suite : " HOMMAGES AUX VOIX "

''BOULEVARD DU CENTENAIRE:MADE IN CHINA''

made in chinaUne des choses formidables que pourrait permettre un vécu réel du processus de la globalisation serait la libre circulation effective de tous les êtres humains. Quel que soit l'endroit ou on voudrait se rendre, on devrait pouvoir le faire sans tracas. C'est le cas pour moi aujourd'hui. Je suis entrain d'ecrire ces mots dans le hall d'attente de la zone de transit de l'aeroport international Dulles de Washington . Je suis en partance pour Bogota. De la meme facon, un certain nombre de citoyens de la republique populaire de Chine ont eu la latitude de se retrouver en Afrique , notamment a Dakar au Senegal ou j'habite et je vis .

Pour les besoins du commerce, de la recherche du profit et de meilleures conditions d'existence, ils ont atterri chez nous depuis plus ou moins une dizaine d'annees et sont entrain de tisser les trames de leur nouveau territoire dans une zone specifique de la ville de Dakar . Une zone situee entre le port, la gare ferroviaire, les quartiers residentiels ( aussi bien classe moyenne que populaires) et le centre ville.

La visibilite de leur presence est beaucoup plus effective au niveau du Boulevard Centenaire. D'où le titre que j'ai done a ma serie de travail photographique : « Boulevard Centenaire Made in China ».

Ce lieu n'est pas n'importe quel lieu. C'est exactement au Boulevard Centenaire que la nation senegalaise celebre symboliquement l'acces officiel a la souverainete nationale et internationale (1960)

Il était plus qu' important pour moi de voir comment au nom du commerce , on a assiste presque a une desacralisaton de l'espace symboliique d'une ville , avec la proliferation literale d'une entite exogene qui en a defini les nouvelles donnes urbaines, par la force d'une activite generatrice de chiffres d'affaires sur des produits bas de gamme venant de Chine.

 

Lire la suite : ''BOULEVARD DU CENTENAIRE:MADE IN CHINA''